A las cinco de la tarde Agrandir l'image

A las cinco de la tarde

LV0143-853

Nouveau produit

A las cinco de la tarde : Quatrième de couverture

Parisien ! Presque une offense. Mais Cavalier ne releva pas.

Plus de détails

In Stock

4,08 €

Description

A las cinco de la tarde : Quatrième de couverture

Parisien ! Presque une offense. Mais Cavalier ne releva pas. Bien qu'Aveyronnais, il portait la marque de fabrique du 36 Quai des Orfèvres, la police judiciaire parisienne où il venait de passer plus de dix ans. Et aux yeux des Marseillais, il resterait un Parisien. C'était ainsi. Il n'y avait rien qu'il puisse faire contre ça. Les voyous et les flics, les flics et les voyous... Qui sont les plus pourris, qui sont les moins recommandables, ce n'est pas Cavalier qui tranchera. L'inspecteur est fatigué de courir après des ombres, fatigué de l'ambiance de Marseille où il a été nommé, la moiteur, la pulsion même de la ville, trop de gens y courent après un rêve de grandeur perdue. Pourtant c'est bien lui qui va plonger les mains dans le cambouis, c'est bien lui qui va comprendre comment tourne la machine marseillaise, c'est bien lui qui va trancher entre les Moretti, les Murciano, les Graziani, les flics et les voyous, les voyous et les flics.

Après Bar de la Poste, Marseille et Contes cruels, Toulouse, G.M. Bon nous livre ici le troisième volet des enquêtes d'un Cavalier plus désabusé et plus lucide que jamais. Un flic dont l'âme reste pourtant postée en pleine lumière, seule face à la Bête. Juste avant son propre crépuscule. A las cinco de la tarde.

Avis

Aucun avis n'a été publié pour le moment.

Donnez votre avis

A las cinco de la tarde

A las cinco de la tarde

A las cinco de la tarde : Quatrième de couverture

Parisien ! Presque une offense. Mais Cavalier ne releva pas.